L'expertise de votre Neuropsychanalyste

L’entendement, c'est la puissance de l'écoute attentive que je vous porte. Par l'entendement je détermine les séquences de phrases ou de mots qui en-deçà ou au-delà de leur  énoncé sont les supports des révélations inconscientes.
Mon entendement est en permanence en alerte.
Je procède à la mise en association du dit et du non-dit. Je repousse ainsi les interprétations approximatives et je corrèle les liens de l'inconscient vers le conscient en écartant ceux qui pourraient s'affirmer être des éléments improbables générés par un dysfonctionnement cérébral.

Les Trois C sont la Confidentialité, la Cohérence et la Confiance,
La démarche qu'entreprend une personne pour venir consulter un analyste est souvent longue, hésitante. On pousse la porte d'un cabinet de psychanalyse quand la souffrance est devenue trop forte, trop incommodante pour soi-même et pour l'entourage ou lorsqu'un événement brutal vient la réveiller.​

La Confidentialité

Il est impératif que la confidentialité soit assurée et que le patient n'ai aucun doute sur le secret entourant sa démarche et de son contenu.
Je m'engage formellement à la discrétion et au secret absolu, et c'est là une des raisons pour laquelle je n'engage un processus analytique que pour des consultations individuelles.

Consilience

Il est impératif que le patient ressente la cohérence de sa démarche et de ce qu'il est venu chercher. Il observe l'attitude du Neuropsychanalyste qui doit rester cohérent pendant tout le processus analytique.
Je reste cohérent vis à vis de vous et de mon expertise qui relève de la consilience, le lien dynamique de l'ensemble des principes des différentes disciplines de la Neuropsychanalyse dans leur complétude.
La cohérence de la consilience est fondamentale.
Les principes de la cohérence de la cure neuropsychanalytique sont fermement établis lors de la première séance d'évaluation.

La Confiance

Il est impératif que la confiance s'établisse entre la personne devenue analysant et l'analyste.

La confiance entre l'analysant et moi-même est un des rouages essentiels du processus analytique. Elle se crée par le lien tissé entre les deux opérants, au fur et à mesure du déroulement des séances.

La confiance se renforce dès que l'analysant est assuré que sa démarche est comprise, qu’il devient certain que, malgré les obstacles rencontrés au long des séances, je garde la même attention, et que je ne porte sur lui à aucun moment, un jugement critique ou moral.

J'ai voyagé à de nombreuses reprises et j'ai rencontré à travers les continents des hommes et des femmes de civilisation et de cultures différentes avec lesquels j'ai été amené à oeuvrer.
L'unique point commun qui unit ces hommes et ces femmes est paradoxal puisqu'il s'agit de différence. Ils sont parfois semblables, unis par l'influence héréditaire génétique et culturelle du milieu dans lequel ils vivent ou ont vécu. Mais, qu'ils appartiennent à un continent ou à un autre, aucune de ces femmes et aucun de ces hommes n'est identique à une ou un autre.  Sept milliards de personnes sur la planète, sept milliards de personnes différentes. Une systémique du négatif qui fait la richesse de l'humanité.
Fort de cette expérience, je vous propose un programme qui tient compte de la personnalité psychique que j'ai décelée en vous lors de notre premier entretien.
Le programme que je suggère lors de l'évaluation n'est pas figé, vous le faites évoluer au fur et à mesure du déroulement du processus.

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été créé grâce à Psychologue.fr

Connexion